Versailles – Vladimir Maïakovski

Par ça
route,
se dépêcher au palais,
d'innombrables Louis
secoué
en soies
caretz doré
teles
dix pouds.
Et les cuisses
leur
agitant les tiges,
dessus,
Marseillaise chantée,
cracher sur la couronne,
perdre un pantalon,
échappé
de Paris
Capet.
Maintenant
dessus
Paris gay
disques
diffusion automatique, -
les cafards,
rentier, calcul du profit,
les Américains
et moi.
Versailles.
Le premier cri:
"Les chiennes vivaient bien!»
palais
pour mille chambres et un hall -
et dans chaque
et une table
et lit.
De telle
seconde
et vous ne pouvez pas construire -
au moins une vie entière
voler!
Et derrière le palais,
et ici
et là,
pour qu'ils vivent
il était
Frais,
étangs,
fontaines,
et encore des étangs
avec fontaine
de crapauds de cuivre.
Autour,
en encouragement
manières gentiles,
Piste
plein de statistiques -
Apollo partout,
et ceux-ci
Vénus
sans bras, -
tellement de choses.
Alors -
logement
pour leurs Pompadours -
Grand Trianon
et petit.
Ici
Banane
conduit sous la douche,
ici
chambre pompadour.
Je regarde la vie -
frère, comment pas nouveau!
Beauté -
épuisant déjà l'esprit!
comme
влип
à l'aquarelle Benoit,
à certains
rimes Akhmatova.
J'ai tout examiné,
encouragé les choses.
De tout
beauté de ceci
moi
plus
aimé la fissure
sur la table
Antoinette.
En lui
révolution de la baïonnette
coin
a conduit,
danser sur le chant,
quand
sansculottes
traîné
sur l'échafaud
reine.
Regardez,
mais reste -
vidéos enviables!
Jardins enviables -
en roses!
Se dépêcher
culture
la même marque,
mais dans le nouveau,
machine ro_o_wave!
Aux musées
ceux-ci
cabanes b balayage!
Ici serait -
acier
et verre
palais des ouvriers
millionième capacité, -
tel,
pour que l'œil fait mal.
tous,
avoir encore
coupons
et pièces,
à tous les rois -
toujours disponible -
en édification:
de la guillotine du ciel,
Tête d'Antoinette,
soleil
roulé
mourir sur les bâtiments.
Flou
Ou p
et la foule des châtaignes,
légèrement
tas de feuilles.
transparent
soirée
capuche céleste
fermé
Musée Versailles.
[1925]

Taux:
( Pas encore de notes )
Partage avec tes amis:
Anna Akhmatova